La probabilité d'être porteuse d'un gène muté est calculée prenant en compte l'ensemble des données.

Comment intégrer les résultats des dosages biologiques et les données familiales ?

Dans l'exemple suivant, le risque est calculé en fonction de la généalogie et d'un dosage biologique (celui de la créatine kinase) qui est élevé chez les 2/3 des transmettrices. Une valeur normale chez la petite-fille contribue à abaisser son risque d'un facteur 3 seulement (voir introduction). Mais lorsque l'on prend en compte l'ensemble des données disponibles, son risque est inférieur à 1% (ici 1/114).

Cet exemple montre aussi que le calcul de risque n'est pas un problème strictement mathématique car le facteur 3 dépend du choix des limites du test.

Integration

   Le risque de chaque personne dépend de celui des. La stratégie et raisonnement seront les même que ceux qui ont été utilisés. Ainsi dans cet exemple

P(fille T) = P(mère T). P(fille T si mère T) = 1/7 . 1/(1+3) = 1/28

On peut obtenir facilement l'intégration progressive de l'information en utilisant des expressions conditionnelles du risque qui s'expriment toujours plus simplement.